• Historique
  • Nos Services
  • Notre Clinique
  • Notre Équipe
  • Fiches d'informations
  • Nous Joindre
  • Accueil
  • Historique
  • Nos Services
  • Notre Clinique
  • Notre Équipe
  • Fiches d'informations
  • Nous Joindre
  • (450) 474-4161

    Radiographies dentaires

    Pourquoi des radiographies dentaires sont recommandées pour votre animal?

    Les radiographies dentaires nous permettent de mettre en évidence des lésions non-visibles cliniquement (Verstraete, 1998) chez :

    Chez les chiens de petite taille de plus de 9 ans, les radiographies dentaires permettent de détecter des lésions essentielles à la décision thérapeutique dans plus de 30% des cas (Kim, 2013). En effet, sans les radiographies, certaines dents qui devraient être extraites et qui causent de la douleur pourraient alors être laissées en place.

    Lorsqu’une dent est absente chez le chat, dans 75% des cas la radiographie révèle qu’il reste des fragments de racine (Lommer, 2001). Ce ou ces fragments continueront à causer de la douleur et peuvent aussi être source d’infection.

    60-70% des chats présentés en consultations pour des soins dentaires présentent des lésions résorptives. Ces lésions douloureuses sont situées sous la marge de la gencive et dans plus de 50% des cas, celles-ci ne peuvent être détectées qu’après un examen radiologique. Le niveau de résorption vu à la radiographie nous aidera à choisir le traitement approprié (extraction de la dent entière ou seulement amputation de la couronne).

    Le nombre et la position des racines peuvent varier d’un animal à l’autre. Sans radiographies dentaires, il est impossible d’évaluer l’anatomie des racines, de l’os alvéolaire et de prévoir les complications potentielles. Une extraction peut par exemple être incomplète et certains fragments de racines peuvent alors être laissés en place. Ces fragments pourraient impliquer de la douleur ou prédisposer à une infection future.

    Lors de maladie parodontale avancée, une perte osseuse importante peut s’en suivre. Sans radiographie dentaire, il peut être ardu de connaître la quantité d’os affecté et le risque associé à l’extraction. Il est aussi impossible de diagnostiquer une ostéomyélite (infection de l’os) secondaire et de la traiter adéquatement.

    Par conséquent, chez certains patients, les soins dentaires effectués sans radiographie dentaire pourraient être incomplets et des complications pourraient survenir à court ou moyen terme.