• Historique
  • Nos Services
  • Notre Clinique
  • Notre Équipe
  • Fiches d'informations
  • Nous Joindre
  • Accueil
  • Historique
  • Nos Services
  • Notre Clinique
  • Notre Équipe
  • Fiches d'informations
  • Nous Joindre
  • (450) 474-4161

    L’hyperthyroïdie

    La glande thyroïde se situe sous le cou de l’animal, collée sur la trachée. Elle produit des hormones essentielles au fonctionnement global de l’animal. L’hyperthyroïdie cause une augmentation du métabolisme (c’est-à-dire le rythme et l’activité du corps) via un excès d’hormones thyroïdiennes en circulation. L’apparition de la maladie survient suite à une trop grande production de la part de la thyroïde. Il arrive rarement qu’une tumeur soit à la source de cette production élevée. Cette maladie touche principalement les chats âgés de 8 ans et plus (4 à 22 ans), mais de très rares cas ont été diagnostiqués chez le chien.

    Les animaux malades peuvent présenter les symptômes suivants :

    Le diagnostic est fait par prise de sang (dosage de l’hormone thyroïdienne et bilan de santé). Si un souffle cardiaque est noté, des radiographies du cœur peuvent être recommandées, ainsi que des prises de la pression sanguine pour ainsi possiblement débuter une médication afin d’aider à stabiliser le cœur.

    Les différentes options de traitement de l’hyperthyroïdie sont les suivantes :

    L’hyperthyroïdie peut entraîner des problèmes rénaux, digestifs et/ou cardiaques si l’animal n’est pas traité. Un suivi médical (examen et prises de sang) est important puisque l’hyperthyroïdie peut masquer un problème rénal pouvant apparaître seulement lorsque l’animal est sous traitement.

    Malheureusement, le traitement médical de la maladie peut à l’occasion entraîner certains effets secondaires, comme de l’anorexie, des vomissements, des problèmes de peau, de plaquettes sanguines ou de foie. Toutefois, le pronostic est excellent avec traitement pour les chats qui n’ont pas de complications médicales reliées ou non à leur hyperthyroïdie. Lorsqu’un animal est diagnostiqué hyperthyroïdien, les médicaments doivent être administrés à vie et l’animal ne doit pas sauter de dose, à moins d’avis contraire de votre vétérinaire. Il est parfois nécessaire d’ajuster la dose du médicament pendant la vie de l’animal, c’est pourquoi votre vétérinaire recommandera des suivis périodiques du dosage sanguin de l’hormone thyroïdienne. Ceux-ci permettront également d’optimiser l’efficacité du traitement en cours.