• Historique
  • Nos Services
  • Notre Clinique
  • Notre Équipe
  • Fiches d'informations
  • Nous Joindre
  • Accueil
  • Historique
  • Nos Services
  • Notre Clinique
  • Notre Équipe
  • Fiches d'informations
  • Nous Joindre
  • (450) 474-4161

    La nourriture crue (BARF)

    La nourriture crue est un sujet plutôt controversé dans le milieu vétérinaire. Il est vrai que certains individus se portent bien avec un régime à base de nourriture crue. Par contre, cette façon de nourrir son chien ne convient pas à tout le monde et comporte des risques.

    Il faut comprendre que faire cuire la viande n’est pas juste une question de goût. La cuisson est un moyen efficace d’éliminer les bactéries comme Salmonella, E.Coli, Listéria et autre. Comme chez l’humain, ces bactéries peuvent créer des infections et des troubles digestifs importants chez nos animaux aussi. De plus, dans le cas de Salmonella par exemple, le chien peut rester porteur de la maladie et excréter la bactérie dans ses selles pendant plusieurs jours après l’ingestion, sans parfois être malade lui-même. Le danger est alors plus présent pour les humains qui le côtoient (principalement les enfants, personnes âgées, femmes enceintes ou personnes immunodéprimées). Le risque d’intoxication alimentaire due aux différentes contaminations bactériennes ou même parasitaires est donc bien présent, autant chez l’animal que pour son entourage, tant par la viande manipulée jour après jour, que par les selles de l’animal (contamination environnementale).

    D’autre part, une bonne nourriture est basée sur l’équilibre des nutriments qu’elle contient et doit être formée d’ingrédients de qualité. La viande (source de protéines) ne doit pas être donnée seule. Il existe plusieurs recettes « maison » pour bien balancer les rations des chiens, mais cela demande beaucoup de temps et d’énergie pour cuisiner de la sorte tous les jours. Il n’est pas si simple de bien balancer un régime à base de viande crue et ces diètes créent souvent des carences alimentaires, notamment en minéraux et en vitamines. Il est d’autant plus souvent très coûteux de se procurer les ingrédients nécessaires à une alimentation équilibrée.

    Les quantités de calcium et de phosphore présentes dans une diète ont un rôle important à jouer sur la santé de nos animaux. Leurs proportions doivent être contrôlées et les surcharges ou carences sont à éviter. Il est déconseillé d’ajouter des suppléments de minéraux à l’aveuglette dans une ration. En effet, un déséquilibre de ces éléments peut augmenter le risque de fractures spontanées ou de problèmes d’ossification des os.

    Enfin, le domaine de l’alimentation crue est très inégal et non légiféré. En d’autres termes, à moins d’acheter la viande directement à l’épicerie, il n’y a pas de contrôle de la qualité. Souvent, aucune analyse garantie du contenu n’est présente sur les emballages. De surcroît, il est possible qu’il y ait présence de fragments osseux pouvant causer des perforations ou des obstructions intestinales graves, ainsi que des dents fracturées.

    En résumé, il faut être conscient que la nourriture crue comporte des risques :

    Pour toutes ces raisons, nous déconseillons les régimes à base de viande crue. De nos jours, plusieurs nourritures de qualité en croquettes ou en conserves existent et sont beaucoup plus sécuritaires. Certaines compagnies de nourriture ont fait des essais d’alimentation à long terme sur les animaux et proposent des diètes de qualité qui seront préventives pour certains problèmes de santé fréquents, notamment au niveau de la santé du système urinaire. Les compagnies Hill’s et Royal Canin Médical sont de celles-là. Alors pourquoi prendre des risques?